Pour les établissements spécialisés dans le financement locatif des équipements des entreprises et professionnels (crédit-bail mobilier et location sans option d’achat), la faible hausse de la production enregistrée en 2014 (+2,2%) succède au repli modéré constaté l’année précédente (-3,4%) : le montant annuel des investissements nouveaux HT s’élève à 22 Mds d’euros.

 

Après une phase d’accélération de l’activité au printemps (+3,5% au deuxième trimestre par rapport à la même période de 2013), la seconde partie de l’année marque un ralentissement (+2,4% au troisième trimestre et +1,4% à l’automne).

L’évolution annuelle des opérations de crédit-bail mobilier a été mieux orientée que celle des opérations sans option d’achat (respectivement +3,8% et +0,1% par rapport à 2013).

Au sein des opérations de location avec option d’achat, les investissements en crédit-bail mobilier stricto sensu (au sens de la loi du 2 juillet 1966) progressent de +2,8% par rapport à 2013 à 10,4 Mds d’euros, soit un volume d’activité encore inférieur de -18% par rapport à 2008, année record.

La première partie de l’année a été plus favorable (hausse de la production de +3,8% en moyenne) que la seconde (rythme d’augmentation quasiment divisé par deux et ramené à +2%).

Les opérations connexes de location avec option d’achat de voitures particulières destinées aux entreprises et aux professionnels ont bénéficié d’une progression plus soutenue de l’activité : +8,7% sur l’année par rapport à 2013 avec 2 Mds d’euros.

Au total, les opérations de location avec option d’achat ont représenté, en 2014, 24% du total des investissements des entreprises en biens manufacturés et 22% en moyenne sur les trente dernières années.

Les opérations de location sans option d’achat enregistrent une quasi-stabilité : +0,1% par rapport à 2013 à 9,5 Mds d’euros. Cette évolution est la résultante d’une baisse de -4,3% pour les opérations de location financière (à 4,9 Mds d’euros) et d’une augmentation de +5,3% pour la location longue durée (à 4,6 Mds d’euros).

Tous modes de financements locatifs confondus (location avec et sans option d'achat), le secteur des financements des véhicules utilitaires et industriels progresse (+3% à 7,3 Mds d’euros) suivi des autres matériels d’équipement (+1,4% à 7 Mds d’euros). Le secteur du matériel informatique et de bureautique est le seul à se contracter : -3,8% à 3,1 Mds d’euros.

Source ASF

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

OK      En savoir plus
X